Informations destinées aux patients traités par Mabthera® (rituximab)

Vous allez bénéficier d’un traitement par Mabthera® (rituximab). Le Mabthera® est un agent biologique dirigé contre certains lymphocytes B circulants. Il s’agit d’un traitement qui s’administre en perfusion intraveineuse lente au cours d’une hospitalisation, sous surveillance médicale. Deux perfusions de 1g sont réalisées à 15 jours d’intervalle. La durée de la première perfusion est d’environ 4h30; la deuxième est plus rapide, environ 3h30.
Avant chaque perfusion de Mabthera® (30-60 minutes avant le début de la perfusion), un antipyrétique (paracetamol 1g), un antihistaminique (polaramine® 1ampoule), et un glucocorticoïde (solumédrol® 100mg IV) sont administrés à titre de prémédication.

Le Mabthera® est efficace pour traiter la polyarthrite rhumatoïde et ne nécessite pas obligatoirement d’être associé à d’autres traitements de fond. Néanmoins, l’association au Methotrexate est souvent employée car généralement très efficace. Il n’a pas été noté d’interaction avec les autres médicaments utilisés dans la polyarthrite en particulier, les anti-inflammatoires ou la cortisone.

Le Mabthera est indiqué, en association avec le méthotrexate (MTX), dans le traitement de patients adultes atteints de polyarthrite rhumatoïde active modérée à sévère, après échec d'un ou plusieurs traitements par des anti-TNFa (autorisation de mise sur le marché en juillet 2006).
Lorsque le traitement est efficace, il l’est en moyenne pendant 9 mois. Une nouvelle perfusion est peut-être proposée après 6 mois (une seule perfusion de 1g).

Le Mabthera® est un médicament bien toléré mais certains effets indésirables peuvent survenir en cours de traitement. L’effet secondaire le plus fréquent est une réaction survenant pendant la première perfusion (environ 15% des cas), qui reste en général bénigne (éruption cutanée, fièvre, maux de tête). Des allergies sévères sont possibles (cutanées, choc anaphylactique) mais elles restent rares. D’autres effets secondaires moins fréquents ont été décrits : modification tensionnelle, nausées, arthralgies, migraines...Les réactions à la perfusion sont beaucoup moins fréquentes lors des perfusions suivantes.

Les autres effets indésirables rares pouvant être induits par le Mabthera® sont infectieux : infection pulmonaire ou urinaire. Dans ce cas, il est conseillé de consulter votre médecin qui vous prescrira, si nécessaire, des antibiotiques.

Le traitement par Mabthera® ne doit pas être instauré chez des patients présentant une infection active ou une déficience immunitaire ; il ne doit pas non plus être instauré chez les patients ayant une insuffisance cardiaque sévère.

Pour les vaccinations, aucun vaccin vivant atténué ne doit être administré à des patients traités par Mabthera®. Il s’agit notamment des vaccins contre la poliomyélite par voie orale, du vaccin contre la fièvre jaune et du BCG.

Un suivi clinique est nécessaire auprès de votre rhumatologue tous les 3 mois et auprès de votre médecin généraliste tous les mois. Il est également conseillé de faire une analyse de sang tous les 3 mois pour réaliser une numération formule sanguine, une vitesse de sédimentation globulaire et un dosage de la CRP.