Vaccination

Il n'y a pas de contre-indication d'une manière générale pour les vaccinations au cours de la PR. Néanmoins, une vaccination constitue une stimulation du système immunitaire qui peut, de manière exceptionnelle, entraîner une poussée de la PR.

En pratique, tout dépend des traitements que reçoit le patient : si le patient reçoit un immunodépresseur comme par exemple le MéthotrexateÒ ou l'AravaÒ ou un anti-TNFa (RemicadeÒ, EnbrelÒ, HumiraÒ) ou l'anti-interleukine 1 (Kineret), il faut éviter les vaccins vivants comme le BCG, le vaccin contre la fièvre jaune et le vaccin contre la poliomyélite donné par la bouche. Tous les autres vaccins y compris la vaccination anti-gripale et anti-tétanique peuvent être parfaitement réalisés sans problème particulier.